Vincent Battesti - vbat.org/anthropoasisvbat.org
Français → Travaux/ écrits → Conférences

Des questions qu’on se pose en ethnoécologie ? Illustrations oasiennes

Conf. janv. 2017

Vincent Battesti

Conf. (en français) donnée dans le cadre du séminaire « Anthropologie générale — À l’interface des sciences sociales et des sciences naturelles » coordonné par Charles Stépanoff, Andrea-Luz Gutierrez-Choquevilca et Claudine Cohen, pour « Paris Sciences et Lettres » Research University EPHE - EHESS - ENS, au Collège de France,
à Paris (France), le 19 janvier 2017, 17h-19h.

Le présent séminaire propose une initiation aux approches pluridisciplinaires abordant l’homme dans ses dimensions biologiques et culturelles en interaction avec son environnement. La dichotomie entre nature et culture, qui scinde l’étude de l’humain entre une réalité biologique et une réalité sociale, doit être dépassée si l’on entend construire « une anthropologie, c’est-à-dire un système d’interprétation rendant simultanément compte des aspects physique, physiologique, psychique et sociologique de toutes les conduites » (Claude Lévi-Strauss).

- Des questions qu’on se pose en ethnoécologie ? Illustrations oasiennes

- Présentation :

Cette intervention présentera ce que l’ethnoécologie, l’étude des interactions (cognitives et pratiques) tissées entre des sociétés humaines et leur environnement, a pour ambition, et cela illustré par l’exemple concret de mes propres recherches de terrain en anthropologie sur les oasis sahariennes. Il s’agit non seulement d’établir les manières dont les groupes humains — les localisées, les globalisés et nous y compris — pensent l’organisation du monde qui les entoure et ses relations internes, leurs relations à lui et aux non-humains (une écologie générale en fait), mais aussi comment se pratiquent concrètement ces interactions dans des situations données. Nous verrons qu’une approche très matérialiste de jardins d’oasis peut déboucher sur des propositions qui tentent de théoriser l’emploi de diverses ressources socioécologiques et nous verrons qu’une approche plus théorique (mais issue du terrain) sur les modes de catégorisation du vivant dans une oasis peut déboucher a contrario sur des relectures très pratiques de l’agrobiodiversité locale.

In a garden of the Aghurmi palm grove, in Siwa oasis (Egypt), May 12th, 2013.

Cet article a été lu 82 fois.
forum

Poster un message / Répondre à cet article

Dernière mise à jour de cette page le mardi 24 janvier 2017 à 17:00:32. //// -----> Citer cette page?
Vincent Battesti, "Des questions qu’on se pose en ethnoécologie ? Illustrations oasiennes" [en ligne], in vbat.org anthropoasis, page publiée le 19 janvier 2017 [visitée le 29 juin 2017], disponible sur: http://vbat.org/spip.php?article774.
No translation available

Mots-clés

Dans la même rubrique
vbat - anthropoasis - http://vbat.org - Vincent Battesti
diatomic
diatomic