Vincent Battesti - vbat.org/anthropoasisvbat.org
Français → Travaux/ écrits → Conférences

Séminaire/ table ronde de recherche 2016 Anthropologie des perceptions sensorielles : Apprendre

Vincent Battesti

Ce séminaire/ table ronde de recherche 2016 Anthropologie des perceptions sensorielles : Apprendre s’inscrit dans le Séminaire de recherche 2016-2018 Anthropologie des perceptions sensorielles.

Apprendre : anthropologie des perceptions sensorielles
Merc. 27 et jeudi 28 janvier 2016 — Musée de l’Homme, Paris
Salle Chevalier


- 2016 : Apprendre
L’apprentissage du sensoriel et le sensoriel dans l’apprentissage.
Une des meilleures clefs pour comprendre la conformation sociale de nos appareils sensoriels est de les étudier au moment de l’apprentissage : au moment de l’enfance quand on apprend à lire, entendre, sentir (etc.) le monde, et au moment des apprentissages d’expertises pour acquérir une sensorialité experte.

Apprendre : l’apprentissage du sensoriel et le sensoriel dans l’apprentissage

L’équipement sensoriel de tous les représentants de l’espèce Homo sapiens est a priori le même, mais chacun vit dans un « univers sensoriel » qui lui est propre, mais qui peut et doit être partagé en partie, des univers sensoriels qui se modifient avec l’évolution de son environnement écologique et social.

Cet environnement écologique et social prend sens au travers des perceptions. Les perceptions sensorielles sont l’interface des relations intimes que les membres d’une société tissent avec leur environnement, au-delà d’une vague « vision du monde » (Weltanschauung) : le corps est (aussi) à l’œuvre.

L’une des meilleures clefs pour comprendre la part de la conformation sociale de nos appareils sensoriels semble de les étudier au moment de l’apprentissage : au moment de l’enfance quand on apprend à lire, entendre, sentir (etc.) le monde, et au moment des apprentissages et acquisition de sensorialités expertes (métier, passions, etc.). L’un des enjeux méthodologiques : l’observation des apprentissages permet aussi aux anthropologues de contourner la difficulté du « faiblement dicible » des vécus sensoriels des informateurs lors des enquêtes.

- Organisation des trois demi-journées :

Mercredi 27 janvier 2016 : 14h à 17h
Temps #1 : Distinguer l’inné de l’acquis ? et naître au monde : nous pouvons nous concevoir comme des corps venant au monde et qui ont tout à apprendre de lui, et cela doit passer par les sensorialités qui nous informent de ce monde. L’enfance est sans doute le moment privilégié d’observation de cet apprentissage sensoriel. Comment se passe cet apprentissage sensoriel ? Est-il automatique, hérité, avec quelle balance des sens, tout en synesthésie, déjà conformé socialement/culturellement, genrée, etc. 
Benoît Schaal — Arlette Streri — Joël Candau —

Jeudi 28 janvier 2016 : 9h30 à 12h30
Temps #2 : Les apprentissages experts : nous héritons d’univers sensoriels sociaux et culturels qui nous semblent naturels et souvent indicibles ; les sensorialités sont donc difficiles à questionner/étudier. Cependant, de nouveaux apprentissages/univers sensoriels s’acquièrent lors de l’acquisition d’expertises professionnelles, familiales, de loisirs… (œnologie, cuisine, chasse…). Comme l’enfance, ils sont pour nous des moments favorables pour étudier l’apprentissage de ces sensorialités. 
Alain Epelboin — Andréa-Luz Gutierrez Choquevilca — Marie-France Mifune — Arnaud Halloy — Clément Garineaud —

Jeudi 28 janvier 2016 : 14h à 17h
Temps #3 : Assimiler les sensorialités des autres : en théorie, l’ethnographe sait qu’il doit être réflexif et se « décentrer » de ses propres catégories, et notamment sensorielles, quand il est sur le terrain pour comprendre les univers sensoriels des « autres ». Apprendre les sensorialités devrait être pout le coup aussi l’une des activités professionnelles de l’anthropologue. Aborder les sensorialités des autres, mais présenter aussi son propre apprentissage sensoriel ? Qu’en est-il d’autres métiers, comme l’archéologie qui ne peut qu’interroger des artéfacts 
Alain Epelboin — Andréa-Luz Gutierrez Choquevilca — Arnaud Halloy — Marie-France Mifune — Sophie Archambault de Beaune —

- Les participants :

Et dans l’ordre alphabétique :

Il s’agit d’un séminaire de recherche interdisciplinaire de l’UMR Éco-anthropologie et ethnobiologie (7206), au Musée de l’Homme, sous un format atelier de recherche (à destination des chercheurs, il sera aussi ouvert aux étudiants de l’école doctorale, aux Master sous conditions).

Cet article a été lu 304 fois.
forum

Poster un message / Répondre à cet article

Dernière mise à jour de cette page le mardi 30 mai 2017 à 10:47:09. //// -----> Citer cette page?
Vincent Battesti, "Séminaire/ table ronde de recherche 2016 Anthropologie des perceptions sensorielles : Apprendre" [en ligne], in vbat.org anthropoasis, page publiée le 27 janvier 2016 [visitée le 23 juillet 2017], disponible sur: http://vbat.org/spip.php?article750.
Translation available in English

Mots-clés

Dans la même rubrique
vbat - anthropoasis - http://vbat.org - Vincent Battesti
diatomic
diatomic