Vincent Battesti - vbat.org | anthropoasisvbat.org
Français → Travaux/ écrits → Conférences

Des perceptions et pratiques de son environnement, contrastées en oasis et dans le désert (Sahara, Arabie)

Conf. juin 2022

Vincent Battesti

Conf. (en français/anglais) « Des perceptions et pratiques de son environnement, contrastées en oasis et dans le désert (Sahara, Arabie) »
donnée dans le cadre de la journée d’étude « Le contour des sens. Subjectivités, représentations et expérience sensible des paysages par les sociétés méditerranéennes anciennes »
Laboratoire junior Nomad’s Lands,
Maison de l’Orient et de la Méditerranée de Lyon (Lyon, France)
le jeudi 23 juin 2022.

- Programme de la conférence : https://www.hisoma.mom.fr/sites/his...
- Page de la conférence : https://www.archeorient.mom.fr/rech....

- Résumé :

Cette intervention n’est pas celle d’un historien, mais d’un anthropologue. Le domaine d’exercice de son art est le contemporain, et donc les données synthétisées ici sont celles issues de terrains ethnographiques contemporains et situés, avec une attention phénoménologique sur le local. Sur la période des années 1990-2020, les exemples évoqués seront tirés de Djanet et alentours (Touaregs) en Algérie, de la région du Jerid (sédentaires et Bédouins) en Tunisie, de Siwa (Isiwan sédentaires berbérophones et Bédouins Awled ‘Alī) et du wādī Abū Subeīra (Assouan) et alentours (’Abābda et Nubiens) en Égypte, du wādī Ḥadramawt (sédentaires) au Yémen et d’al-’Ulā et alentours (sédentaires et Bédouins Balawī et ‘Anezī) en Arabie saoudite.

Le paysage — terme polysémique et notion éminemment complexe — sera pour partie évacué, même si mon travail a navigué entre plusieurs acceptions de cette notion. Il est possible ici, à fins d’intelligence du propos, de lui substituer le terme « environnement », dans le sens de qui environne. Mais les notions perceptives et sensorielles, elles, restent au centre de mon intervention centrée sur deux « choses », oasis et désert, utilisées en contraste, mais nous insisterons sur leur qualité etic (et non emic), et immanquablement, cela renverra à nos propres notions paysagères d’Européens.

Une fois cela éclairci, je jouerai des effets de contraste, tels que vécus et explicités par les interlocuteurs locaux, et inférés à la suite de longs terrains ethnographiques, entre ces deux choses que sont vivre et pratiquer « l’oasis » et le « désert » (malgré les évidentes interconnexions) : ce que représente de vivre au désert et représente pour eux l’oasis pour ceux qui vivent ou vivaient d’une économie pastorale itinérante, et ce que représente de vivre en oasis et représente pour eux le désert pour ceux qui vivent ou vivaient d’une économie agricole sédentaire. Toute cela témoigne évidemment d’éducations du regard, et plus largement, d’éducations sensorielles et de références morales différenciées. Je soulignerai aussi ce qui les rassemble in fine, en particulier le sentiment parfois de vivre au centre du monde.

Following ’Abābda in the wādī Abū Subeīra (nearby Assouan), Oriental Desert, Egypt, February 26, 2015, by Vincent Battesti
A Siwi farmer in his garden, during harvest of the dates, Siwa Oasis, Libyan Desert, Egypt, November 16, 2015, by Vincent Battesti
Cet article a été lu 42 fois.
forum

Poster un message / Répondre à cet article

Dernière mise à jour de cette page le vendredi 21 octobre 2022 à 14:34:34. //// -----> Citer cette page?
Vincent Battesti , "Des perceptions et pratiques de son environnement, contrastées en oasis et dans le désert (Sahara, Arabie) " (en ligne), Anthropoasis | vbat.org, page publiée le 23 juin 2022 (visitée le 9 décembre 2022), disponible sur: https://vbat.org/article942
Translation available in English

Mots-clés

Dans la même rubrique
vbat - anthropoasis - https://vbat.org - Vincent Battesti