Vincent Battesti - vbat.org | anthropoasisvbat.org
Français → Institutionnel → Muséum Revue d’ethnoécologie [ex-JATBA] →

Un siècle d’« ethno-machins » : 1921-2021 - De la « Revue de Botanique Appliquée » à la « Revue d’Ethnoécologie »

Appel à contributions

Serge Bahuchet, Françoise Aubaile, Vincent Battesti, Rebecca Hardin

- Un siècle d’« ethno-machins »
1921-2021 - De la « Revue de Botanique Appliquée » à la « Revue d’Ethnoécologie »
annonce sur Calenda : https://calenda.org/842716
La revue d’ethnoécologie

- Appel à contributions :

Le 15 mai 1921, Auguste Chevalier lançait le 1er numéro du 1er volume de la Revue de botanique appliquée et d’agriculture coloniale. Il concluait sa déclaration Au lecteur par ces lignes :

« Cette revue nous paraît répondre à un besoin : dans le domaine de la génétique et de la sélection, des cultures coloniales, et même dans celui de la botanique appliquée aux cultures tempérées, il n’existe pas encore dans la littérature française de périodique spécialisé. Aussi nous chercherons à grouper autour de la Revue de Botanique appliquée les travailleurs français épars qui par leurs travaux ou leurs explorations, s’efforcent de dégager des méthodes scientifiques pour les appliquer à la culture ou à l’exploitation des plantes utiles. »

La RBA a été publiée durant 32 années sous la direction d’Auguste Chevalier, jusqu’en 1953. Roland Portères a repris sa publication en 1954 sous le nom de Journal d’agriculture tropicale et de botanique appliquée, après le décès de Chevalier. Avec ce titre peu à peu légèrement modifié, le JATBA paraît pendant 42 ans, jusqu’en 2000 [1]. Pour saluer le changement de siècle, nous avons pu poursuivre cette entreprise en 2012, en lançant l’actuelle Revue d’ethnoécologie, qui veut s’inscrire dans cette longue lignée scientifique replacée dans le mouvement international des sciences humaines. Plus que des choix éditoriaux, les modifications successives du titre [2] reflètent le glissement des champs de recherche : botanique appliquée (dite Economic botany dans le monde anglophone), agronomie coloniale, agronomie tropicale, agriculture traditionnelle, ethnobotanique et ethnozoologie, ethnobiologie, ethnoécologie. Nous avons là un siècle d’une pensée singulière d’études renouvelées des relations au vivant qui, d’un point de vue éditorial, a su s’épanouir au Muséum national d’histoire naturelle.

Nous souhaitons saluer dignement le centenaire de la RBA par un numéro spécial auquel nous vous proposons de participer.

Le but est de commenter et analyser les évolutions et transformations des champs de recherche que la RBA, le JATBA et la Revue d’ethnoécologie ont reflétés depuis un siècle : que sont devenues la botanique appliquée, l’agriculture traditionnelle, l’ethnobotanique, l’ethnobiologie, l’ethnoécologie ? Comment ont-elles évolué ? Quelles écoles ? A-t-on des différences nationales, entre académies ? Ces termes ont-ils encore un usage, une actualité, une signification, des programmes ? Y a-t-il une transmission entre les générations, réappropriation de ces champs (enseignement, thèses, pratique professionnelle de jeunes chercheurs/enseignants-chercheurs) ? Quelles recherches sont aujourd’hui menées, dans quelles directions ? Les cercles non-académiques s’en sont-ils emparés ? Et les communautés locales ou bien celles faisant l’objet des recherches ? Quel est le futur de ces domaines intellectuels ?

Les contributions attendues peuvent être brèves ; elles peuvent refléter votre opinion, votre parcours, votre expérience personnelle. Elles peuvent prendre la forme d’un entretien avec un « grand témoin ». Elles peuvent se baser sur des bilans bibliographiques. Elles peuvent aussi être des évocations biographiques ou personnelles de grands acteurs disparus de l’ethnobiologie (Jacques Barrau, Lucien Bernot, Ralph Bulmer, Hal Conklin, Claudine Friedberg, A.-G. Haudricourt, François Sigaut…).

Vous avez compris que ce ne sont pas forcément des résultats de recherche spécifiques que nous attendons de vous, mais il en résultera un ensemble de contributions qui formeront un panorama d’un siècle d’histoire de l’étude des relations entre les sociétés et leur environnement.

Les textes peuvent être rédigés en français, en anglais ou en espagnol.

Maïs cultivé, dans les mains d’un agriculteur de l’oasis de Siwa, désert Libyque, Égypte, le 27 nov. 2013, Vincent Battesti
Cultivated corn, in the hands of a farmer in the oasis of Siwa, Libyan Desert, Egypt, Nov. 27, 2013, Vincent Battesti

- Modalités de contribution
Nous souhaitons recevoir les propositions (titre, bref résumé) avant le 15 juin 2021, et les textes définitifs le 30 septembre 2021.

Les articles doivent être soumis à l’adresse suivante : ethnoecologie revues.org.

Ils seront en français, ou en anglais ou en espagnol.

- Coordination
Serge Bahuchet, directeur de la publication de la Revue d’Ethnoécologie, professeur, Muséum national d’Histoire naturelle,
- Françoise Aubaile (Attachée du Muséum National d’Histoire Naturelle)
- Vincent Battesti (Chargé de recherche, CNRS)
- Rebecca Hardin (Associate Professor, University of Michigan)

- Évaluation
Tous les articles, à l’exception des contenus dits éditoriaux, sont soumis à une évaluation par des pairs. Les rapports d’évaluation sont reçus par le rédacteur en chef. Sa décision est sans appel : publication de l’article, publication avec corrections mineures, publication avec corrections majeures, refus. Un courriel est envoyé à l’auteur afin de lui signifier cette décision.

Les auteurs ont deux semaines pour procéder aux corrections.

La nouvelle version est alors transmise au rédacteur en charge de l’article, qui évalue une seconde fois le texte. Les auteurs peuvent alors être invités à procéder à de nouvelles corrections. Si les corrections ne sont pas apportées, le comité de rédaction se donne le droit de ne pas publier le texte concerné.

- Critères de sélection

- Originalité des contenus
Les auteurs sont seuls responsables de l’originalité de l’article.

Pour tout matériel pour lesquels les auteurs ne sont pas les détenteurs des droits, les auteurs doivent obtenir la permission explicite des détenteurs des droits du matériel repris, et en citer la source dans l’article.

[1L’ensemble des numéros des revues (RBA et JATBA) de 1921 à 2000 est accessible en ligne sur Persée : https://www.persee.fr/collection/jatba

[2Voir Hoare (2012 https://doi.org/10.4000/ethnoecolog...) pour l’évolution de la RBA et ses titres successifs.

Cet article a été lu 197 fois.
forum

Poster un message / Répondre à cet article

Dernière mise à jour de cette page le jeudi 27 mai 2021 à 9:56:26. //// -----> Citer cette page?
Serge Bahuchet, Françoise Aubaile, Vincent Battesti, Rebecca Hardin, "Un siècle d’« ethno-machins » : 1921-2021 - De la « Revue de Botanique Appliquée » à la « Revue d’Ethnoécologie »" (en ligne), Anthropoasis | vbat.org, page publiée le 23 février 2021 (visitée le 20 octobre 2021), disponible sur: https://vbat.org/article893
Translation available in English

Dans la même rubrique
vbat - anthropoasis - https://vbat.org - Vincent Battesti