Vincent Battesti - vbat.org/anthropoasisvbat.org
Français → Recherches →

Castagniccia (Corse)

Mode mineur - Anthropologie du paysage, de la parenté (généalogie) en Corse.

« Et sa science augmente tant, qu’il en demeure sans savoir. »
Jean de la Croix

Cultivation terrace and a chestnut dryer, near Nucariu village, Castagniccia, Corsica (France), August 22nd, 2014. © Vincent Battesti

Notre projet de recherche Castagniccia (Corse) peut se décliner en trois étages.

- #1 Le premier de ces étages de nos travaux de recherche porte sur l’évolution de la population d’une vallée (d’Orezza) d’une zone singulière de Corse, la Castagniccia. Singulière, car elle fut sans doute l’une des régions les plus riches de l’île et la plus densément peuplée (et aujourd’hui sans doute à 10% de ses effectifs du XIXe s.), dont le mode de production tranchait avec l’économie pastorale classiquement assimilée à toute la Corse : ici, l’agriculture, et sans doute doit-on parler d’une agroforesterie, dominait largement (sans exclure un pastoralisme sur les étages de végétation plus élevés du massif du San Pedrone). Cette approche s’inscrit dans de la démographie historique (avec reconstituions de familles et généalogies croisées) de la du fin XVIIIe s. à aujourd’hui.

- #2 Couplée à cette approche démographie, le deuxième étage est un travail sur l’occupation du territoire par cette population, à travers les questions foncières de la Castagniccia (fin XIXe s. à aujourd’hui).

Pour ces deux premiers étages, les données sont une combinaison de sources orales et de sources archivistiques. En termes d’archives, nous utilisons les données d’état civil présents en mairie ou à défaut aux Archives départementales de Haute-Corse (ADHC). Pour les données cadastrales, nous nous reposons aussi sur une collaboration avec les Archives départementales de la Haute-Corse à Bastia et le personnel du département de la Haute-Corse (aujourd’hui la Cullettività di Corsica/Collectivité de Corse, puisque les départements ont disparu). L’étude porte sur la vallée d’Orezza en général et de façon systématique sur la commune de Nocario.

- #3 Enfin, le troisième étage de ce projet est celui qui s’intéresse à l’évolution de l’agroécosystème de la vallée d’Orezza en Castagniccia. Ce volet de recherche porte sur l’évolution de l’agroécosystème à dominante forestière de la Castagniccia (potentiellement depuis la fin XVIIIe s., mais surtout sur le virage d’une « économie rurale » des années 1950 à aujourd’hui), en lien donc évidemment avec la démographie et le foncier, mais également une ethnoécologie du contemporain. L’étude porte sur la petite Castagniccia, c’est-à-dire le cœur de cette région, la vallée d’Orezza. En s’appuyant sur les quelques éclairages historiques, les données sont à dominante ethnographique. Une attention tout particulière devra évidemment être accordée au châtaignier (Castanea sativa Mill.), localement u castagnu, au centre de toutes les représentations de la Castagniccia, mais aussi de son fonctionnement agroécologique et des pratiques.

Il s’agit donc de mettre en place une ethnobotanique du châtaignier dans son contexte cultural de la vallée d’Orezza :

Les données sont à dominante ethnographique — et l’étudiante Doria Bellache conduit (en 2020) une recherche de terrain sur ce sujet (stage de Master 2 du MNHN) — mais à l’avenir des études de la diversité génétiques ne sont pas exclues (comme cela a été mené sur le palmier dattier avec ma collègue généticienne Muriel Gros-Balthazard).

Voir en plein écran

 

Un siège social pour le CIRC ;)

lundi 7 janvier 2019 - Vincent Battesti

Le château de Granaghjola

 

Création du CIRC : Centre international de recherches sur la Castagniccia

dimanche 25 février 2018 - Vincent Battesti

Enfin, on passe aux choses sérieuses.

 
 

Autres sites
vbat - anthropoasis - http://vbat.org - Vincent Battesti
diatomic
diatomic