Vincent Battesti - vbat.org/anthropoasisvbat.org
Français → Extra → Texto → Archives du projet : L’Égypte au présent/ Égypte contemporaine (EC) →

Détail des chapitres d’EC

Égypte contemporaine

Vincent Battesti, François Ireton

Ceci est une archive, voir la page à jour ici : L’Égypte au présent, Inventaire d’une société avant révolution

L’ÉGYPTE CONTEMPORAINE
Ouvrage en cours d’édition, au Caire. Vincent Battesti et François Ireton (dirs).

Mise-à-jour octobre 2007.

Page laissée à titre d’illustration : le plan est en cours de remaniement et cette version n’est plus d’actualité. Merci de ne pas en tenir compte

A
Tewfik Aclimandos
De Nasser à Moubarak : Une génération, deux enterrements et quatre régimes

Présentation du chapitre :
L’Histoire politique de l’Égypte depuis la fin de la guerre est celle de quatre régimes et d’une génération, dont les membres sont nés entre 1918 et 1928, qui a donné à l’Égypte son dernier Roi et ses trois principaux présidents. Cette génération a des conceptions communes et a été confrontée aux même défis : environnement régional et international perçu comme hostile, société arriérée très pauvre, conflits sur l’identité égyptienne, sur le modèle de développement à adopter et sur la meilleure conciliation entre islam, nationalisme et modernité. L’histoire de quatre hommes, d’une génération, d’un pays, et peut-être d’une région, qui avaient, selon Nasser, rendez-vous avec le Destin….

Présentation de l’auteur :
Né en 1959 au Caire, licencié en droit (université du Caire), thèse d’État de science politique à l’IEP de Paris, l’auteur a été journaliste à l’AFP. Chercheur au CEDEJ, consultant auprès de la DAS (Délégation aux Affaires stratégiques, ministère de la Défense), il a consacré vingt ans de recherches aux officiers libres, qui prirent le pouvoir en 1952 , et au régime nassérien. A l’heure actuelle, il prépare une biographie de Nasser, et étudie l’histoire des Frères Musulmans, notamment les dernières mutations de ce mouvement.

Principales publications :
Nasser, Fayard, à paraître 2006.
Officiers et Frères Musulmans, CEDEJ, Études et documents du CEDEJ, Le Caire, 2002, n°1-2.
Regard rétrospectif sur la Révolution égyptienne, Égypte/Monde arabe, L’Égypte dans le siècle, 1901-2000 (G. Alleaume et J.-N. Férrié dirs) , 2002.
Les ingénieurs militaires égyptiens, Monde arabe, Maghreb-Machrek, n° janvier 1995.

B
Politique internationale
Sophie Pommier
La politique extérieure de l’Égypte depuis 73

Présentation du chapitre :
Ce chapitre s’attachera à démontrer comment, sur la période considérée – soit 1973-2005 – la politique étrangère de l’Égypte, perçue au départ comme un outil essentiel de légitimité du pouvoir, est devenue au contraire un facteur de clivage entre les dirigeants et la population. On évoquera pour commencer les raisons qui ont fait presque « naturellement » de l’Égypte un acteur clé de la scène régionale : son poids démographique, sa position géographique de carrefour qui lui a valu le nom de oum ad-dounya entre Maghreb et Machrek, Afrique, Asie et monde arabe, et son histoire enfin. Le choix de 1973 pour faire débuter cette analyse s’explique par le fait que la guerre dite d’Octobre va permettre toute une réorientation stratégique qui fonde encore aujourd’hui la politique étrangère de l’Égypte autour de deux axes majeurs, à savoir la paix avec Israël et l’alliance avec les États-Unis. À travers un déroulement chronologique des faits où figureront les grands événements « incontournables », on s’emploiera à mettre en relief trois caractéristiques essentielles. La première est que la politique étrangère de l’Égypte n’est plus souveraine comme elle le fut un moment sous Nasser, mais se détermine au contraire en fonction de divers critères de dépendance. La deuxième est que l’Égypte n’a plus les moyens de ses ambitions. La troisième est que l’Égypte a constitué un véritable laboratoire des évolutions régionales.

Présentation de l’auteur :
Sophie Pommier est diplômée de l’Institut d’études politiques de Paris, analyste géopolitique pour le Proche et le Moyen-Orient dans un cabinet de consultants (BD-Consultants) et chargée de mission Moyen-Orient au ministère français des Affaires étrangères. Elle est également membre du comité éditorial de la revue « Maghreb Machrek ».

Principales publications :
Jérusalem, de la division au partage ?, Éditions Michalon, Paris, 1995 (préface de Rémy Leveau), 210 p. (avec Agnès Levallois).
La République arabe du Yémen, Institut du monde arabe, Paris, 56 p.
Jérusalem : une lutte « capitale », Questions Internationales, n°1, mai-juin 2003, Moyen-Orient : zone de conflits, La Documentation française.
Des coûts d’approvisionnement raisonnables, des prix fluctuants, Questions Internationales, n°2, juillet-août 2003, Pétrole : ordre ou désordre mondial, La Documentation française.

C
Régime politique
Jean-Noël Ferrié
L’Égypte en stand-by  : la consolidation d’un équilibre autoritaire sous Moubarak

Présentation du chapitre :
Sortie du nassérisme, abandon du socialisme, alliance avec les États-Unis et Israël, libéralisation prudente de l’économie, pluralisation limitée de la vie politique et réislamisation : les traits caractéristiques de l’Égypte actuelle apparaissent sous la présidence de Sadate et l’Égypte de Moubarak n’en est, de ce point de vue, que la continuation. Toutefois, il s’agit d’une continuation à la recherche de l’apaisement, là où l’initiation s’était faite dans le conflit et, de plus en plus, dans l’exaspération. En 2005, les vingt-quatre années de présidence de Moubarak apparaissent comme la stabilisation des changements introduits par Sadate. Le constat sur l’Égypte contemporaine est paradoxal : elle paraît être entrée dans la voie de la modération, les différents acteurs de la vie politique — les gouvernants comme leurs opposants — évitant tout ce qui pourrait évoquer la radicalisation ou menacer l’équilibre du régime, ils s’efforcent tous de définir des positions médianes ; la contrepartie de ces choix médians est sans doute une forme d’immobilisme. Cependant, les acteurs des changements à venir ont pris place à l’intérieur de cet équilibre, prêts à le redéfinir en leur faveur, quand viendra le moment de la succession.

Présentation de l’auteur :
Jean-Noël Ferrié est chercheur du ministère français des Affaires étrangères au Cedej (URA 1165 du CNRS) et chercheur associé au Centre de science politique comparative de l’Institut d’Études Politiques d’Aix-en-Provence. Enseignant à la Filière francophone de science politique de l’Université du Caire, il a été professeur invité à l’Institut des sciences politiques de l’Université Saint-Joseph de 2001 à 2003. Il est co-responsable, au Cedej, du programme « Parlements et démocratisation des régimes autoritaires en Égypte et dans le Monde arabe ».

Principales publications :
Le Régime de la civilité en Égypte. Public et réislamisation, Paris, CNRS-Editions, 2004.
Codirection de : Dispositifs autoritaires et dispositifs de démocratisation dans le monde arabe, Paris, CNRS-Editions, 2005.
Codirection de : Droit et sociétés dans les sociétés arabo-musulmanes. Une perspective socio-anthropologique, Aix-en-Provence, PUAM. (avec G. Boëtsch et B. Dupret)

D
Territoires
Éric Denis
Le mirage pharaonique de la sortie de la vallée du Nil, Aménagement du territoire et peuplement de l’Égypte

Présentation du chapitre :
Les densités de l’Égypte habitée, soit 5 % du territoire, déjà parmi les plus élevées du monde, n’ont de cesse de croître et rien ne laisse penser que la tendance devrait s’infléchir, à tel point qu’aujourd’hui la vallée et le delta du Nil se présentent comme une vaste agglomération en voie de coalescence, la « rurapolis », de part et d’autre du Caire et des métropoles régionales. Les politiques publiques d’aménagement du territoire, dans la continuité des politiques de refondation de la société égyptienne sur des terres nouvelles depuis le XIXe, contournent cette question et cantonnent les populations dans des formes d’illégitimité d’habiter tout en promouvant des grands projets (villes nouvelles, bonifications agricoles, zones franches…). Ce dogme de la conquête et de la refondation mérite d’être examiner, évaluer à l’aune de la réalité des dynamiques de peuplement, alors qu’il se perpétue dans un contexte de libéralisation économique a priori peu favorable aux grands chantiers. En retour, l’urbanisation réelle de l’Égypte doit être comprise dans la manière dont elle s’étend de façon majoritaire dans l’illégalité, l’absence ou les creux de la planification urbaine et régionale.

Présentation de l’auteur :
Chargé de recherches au CNRS, médaille de bronze du CNRS en 1998, Éric Denis est depuis 2003 au laboratoire SEDET (Sociétés en développement dans l’espace et dans le temps), Université Paris VII ; il fut en 1994-2003 chercheur au CEDEJ (Le Caire), en 1998-2003, responsable de l’observatoire urbain du Caire contemporain (OUCC), et directeur adjoint du CEDEJ. Il vient de finir la coordination d’un ouvrage collectif sur Les villes et l’urbanisation des provinces égyptiennes (à paraître Karthala/CEDEJ, coll. Kalam) et travaille actuellement au Soudan (Nord et Sud), sur des questions relatives à la dynamique et à la distribution du peuplement.

Principales publications :
From the Walled City to the Walled Community : Spectres of Risk, Enclaves of Affluence in Neo-liberal Cairo. in Cairo Cosmopolitan : Politics, Culture, and Urban Space in the New Middle East, D. Singerman and P. Amar (eds), American University in Cairo Press, 2005.
Cairo, between traces and liberalization, in The city in the Islamic World, Holod R., Jayyusi S., Petruccioli P. & Raymond A. (eds), Brill Publishers, 2005 (version arabe prévue en 2006, Jordanie).
Access to Fresh Water, Clean Environment and Right to Urbanism Affiliation, series n°14, Middle Eastern and Central Asian Studies Group, Tohoku University, 2001, Japon, 137 p.
Who is afraid of ashwaiyyat ? Urban change and politics in Egypt, Environment & Urbanization, 2000, vol. 12, n° 2, p. 185-199 (avec A. Bayat).
Villes et campagnes d’Égypte à l’aube du XXe siècle : les temporalités divergentes des pays, des bourgs et des cités. Mélanges offerts à B. Lepetit. J. Dakhlia (éd.), EHESS, Éditeur Sindbad/Actes Sud, 1999 (avec Guislaine Alleaume).
La question méridionale égyptienne, Revue Méditerranée, n°1-2, 1999.

E
Démographie sociale
Philippe Fargue
La population de l’Égypte au XXe siècle

Présentation du chapitre :
Ce chapitre, tout entier organisé autour de l’idée selon laquelle aussi bien le modèle malthusien que le modèle « classique » de la transition démographique s’appliquent mal à l’Égypte, examinera tout à tour l’évolution des relations entre la population, les ressources et le territoire sur la longue durée (XIXe-XXe siècle), puis le déclin régulier (depuis 150 ans) de la mortalité, le démarrage tardif et les aléas de baisse de la natalité ainsi que les complexités, puis la stabilisation de la nuptialité et enfin, en liaison directe avec ces phénomènes démographiques, les paradoxes de la diffusion de l’école.

Présentation de l’auteur :
Philippe Fargues est démographe, docteur en sciences sociales, ancien pensionnaire du CERMOC et ancien directeur du CEDEJ, directeur de recherche à l’INED, professeur à l’Université Européenne de Florence et directeur du CARIM (Centre d’analyse et de recherches des migrations inter méditerranéennes).

Principales publications :
Générations arabes. L’Alchimie du nombre. Fayard, Paris, 2000, 352 p.
Chrétiens et Juifs dans l’Islam arabe et turc, Fayard, Paris, 1992, 345 p. (édition de poche, Payot, Paris, 1997 ; édition arabe, Dar Sina, Le Caire, 1994 ; édition anglaise, Christians and Jews under Islam, Tauris, London/New York, 1997, 242 p., Paperback, 1999). (avec Y. Courbage)
Atlas du monde arabe : géopolitique et société, (préface de Maxime Rodinson) Bordas, Paris, 1990, 267 cartes, 144 p. (édition américaine The Atlas of the Arab World. Geopolitics and Society, Facts on File, New York, 1991 ; édition japonaise, Imedas, Shueisha, Tokyo, 1991 ; édition arabe, Dar El-Moustaqbal Al-Arabî, Le Caire, 1994). (avec R. Boustani)

F
Vie et cadres urbains
Vincent Battesti
Comment peut-on être urbain ? Structurations sociales, rythmes et pratiques des espaces citadins

Présentation du chapitre :
La signature toute particulière du phénomène urbain par la société égyptienne mérite une attention renouvelée. Mégapoles et conurbations, densités des plus élevées au monde dans une société fortement hiérarchisée : comment les villes se font et se vivent, comment s’agencent et se revendiquent des « ambiances urbaines » différenciées ? Ce chapitre porte moins sur les politiques d’urbanismes que sur les mutations des pratiques urbaines de villes égyptiennes en pleine mutation en analysant en particulier les pratiques, les structurations sociales de la ville et ses rythmes.

Présentation de l’auteur :
Vincent Battesti est chercheur associé au Muséum national d’Histoire naturelle et à l’École nationale supérieure du Paysage en France. Ses recherches en anthropologie se situent principalement en Afrique du Nord (Algérie, Tunisie, Maroc) et au Proche-Orient (Égypte, Yémen). Après avoir travaillé dans le développement, il est devenu titulaire d’un doctorat en anthropologie sociale de l’Université Paris V/Sorbonne établissant une socioécologie des oasis sahariennes. Il a été chercheur en poste de 2002 à 2005 au CEDEJ au Caire. Son travail actuel porte d’une part sur l’oasis de Siwa et d’autre part sur l’analyse des espaces publics au Caire et Khartoum (l’un et l’autre sujet forment chacun un ouvrage en cours d’écriture). Cette anthropologie urbaine se focalise en particulier sur les jardins publics et le centre-ville cairote.

Principales publications :
Jardins au désert, Évolution des pratiques et savoirs oasiens, Jérid tunisien, Paris, Éditions IRD, coll. À travers champs, 2005, 440 p.
Le sens des lieux, Espaces et pratiques dans les palmeraies du Jérid (Sud-ouest tunisien), JATBA, revue d’ethnobiologie, 1999, vol. XLI (2), p. 19-44 (avec N. Puig).
Les échelles temporelles des oasis du Jérid tunisien,Anthropos, n° 95, sept. 2000, p. 419-432.
The Giza Zoo : Re-Appropriating Public Spaces, Re-Imagining Urban Beauty, in Amar P. and Singerman D. (eds), Cairo Cosmpolitan : Politics, Culture, and Space in the New Middle East, The American University in Cairo Press, 2005.

G
Agriculture et campagnes
François Ireton
Les campagnes égyptiennes à l’heure de la libéralisation économique

Présentation du chapitre :
L’analyse de l’agriculture, de la paysannerie et des campagnes égyptiennes sera menée selon trois axes. Le premier est une description des transformations récentes (1975-2005) des structures agraires de l’Égypte (accès à la terre et à l’eau, propriétés, exploitations, types de culture, main-d’œuvre et revenus agricoles et non agricoles des ménages paysans, structures de commercialisation) dans le contexte du retrait de l’État, de la déréglementation et de la libéralisation. Le deuxième sera la question de la sécurité alimentaire, de la croissance et de la restructuration de la production. Enfin, le troisième axe abordera la transformation des modes de vie rurale, les inégalités et différences régionales.

Présentation de l’auteur :
François Ireton, ingénieur d’étude au CNRS/CEDEJ, est socio-économiste. Ses travaux en Égypte et au Soudan porte sur les transformations du monde rural, les migrations internes, l’éducation, la pauvreté et les inégalités socio-économiques, les modes de consommation et, plus globalement, sur les modèles de développement rural.

Principales publications :
Pour une approche constructionniste de la pauvreté, in Les dynamiques de la pauvreté au Moyen Orient et au Maghreb, B. Destremau, A. Deboulet et F. Ireton (dirs), Tours, Paris, URBAMA-Karthala. (45 p.)
A Demographic Profile of Kassala and Gadaref States, 1955-1993, in Land, Ethnicity and Political legitimacy in Eastern Sudan, C. Miller, F. Ireton, I. Dalmau (eds), Cairo, Khartoum, CEDEJ, DSRC, p. 57-96.
Literacy in the States of Kassala and Gadaref : Gender, Spatial and Generational Inequalities, in Land, Ethnicity and Political legitimacy in Eastern Sudan, C. Miller, F. Ireton, I. Dalmau (eds), Cairo, Khartoum, CEDEJ, DSRC, p. 229-274.

H
Industrie et ressources minérales
Hélène Cottenet
Le développement de l’industrie égyptienne depuis le début des années 70 : de la volonté politique aux réalités économiques

Cet article a été lu 621 fois.
forum

Poster un message / Répondre à cet article

Dernière mise à jour de cette page le lundi 13 avril 2015 à 3:41:09. //// -----> Citer cette page?
Vincent Battesti, François Ireton, "Détail des chapitres d’EC" [en ligne], in vbat.org anthropoasis, page publiée le 27 septembre 2005 [visitée le 24 juin 2017], disponible sur: http://vbat.org/spip.php?article459.
No translation available

Mots-clés

Dans la même rubrique
vbat - anthropoasis - http://vbat.org - Vincent Battesti
diatomic
diatomic